La compatibilité mobile, indispensable pour le référencement

Notez cet article

En avril 2015, Google a revu ses algorithmes pour accorder davantage de place aux sites mobiles « mobile friendly ». Autrement dit, accorder la priorité à ceux qui promettent une compatibilité optimale avec les terminaux mobiles. L’ambition du moteur de recherches est bien entendu d’offrir à l’utilisateur final une expérience d’utilisation adaptée, en lui offrant un contenu pertinent et accessible en mobilité. Un changement qui a affecté les résultats de recherches mais qui oblige les entreprises à adopter les bonnes pratiques. Une modification qui n’est pas nouvelle puisque cela fait plusieurs années que Google annonce son souhait  de faire de la performance mobile un critère important sur le plan du SEO.

 

Les bonnes pratiques à adopter…

Chaque mise à jour de Google impacte plus ou moins les résultats de recherches et donc au final les pratiques des référenceurs, qui n’ont d’autre choix que d’adapter leurs techniques SEO. Peu de temps après la mise à jour de son algorithme, Google a mis en place le label « site mobile » dans la SERP (= pages de résultats), qui permettait aux internautes de repérer aisément les sites optimisés pour mobile et de les distinguer de ceux qui ne le sont pas. Une mesure qui a par la suite été retiré afin de d’alléger cette même page de résultats qui, aux yeux de Google, était un peu trop encombrée. Elle se révélait également de plus en plus inutile puisque 85% des pages mobiles se étaient considérés mobile-friendly selon les critères de Google…

Même si l’impact de cette nouvelle tendance est important (et on sait à quel point les premières places dans les résultats sont précieuses…), les optimisations à réaliser ne sont pas très nombreuses. Il faut se poser plusieurs questions et appliquer les corrections si nécessaire:

  • Tous les contenus présents sur vos pages s’affichent-ils correctement ?
  • Les pages sont-elles suffisamment claires et lisibles ?
  • Enfin, le temps de chargement est-il bien optimisé ?

Mais avant toute chose, n’oubliez pas de respecter les pré-requis suivants pour donner toutes les chances sur le plan du SEO à votre site internet:

  • Vous souvenir que « Content is king »: autrement dit, apportez toute l’attention nécessaire au contenu présent sur votre site. Assurez-vous qu’il est pertinent, et de qualité.
  • Travailler sur des expressions ainsi que sur des champs sémantiques restreints en longueur: notamment car sur mobile, les internautes ont souvent l’habitude de se servir des suggestions proposées. Miser sur des expressions courtes, c’est donc se laisser davantage de chances de figurer parmi les sites qui apparaitront auprès des internautes.
  • Aider Google à faciliter l’indexation de votre site en lui communiquant un sitemap (= plan du site).
  • Mettre en place un site internet responsive, ou alors distinguer le site classique du site mobile en utilisant des URL différentes.

Une fois que vous avez pu travailler sur ces différents points, n’hésitez pas à évaluer les performances mobiles de votre site en utilisant le « test de compatibilité mobile » de Google.

 

La compatibilité mobile, un atout pour votre business…

Plus de 30 millions de français sont des mobinautes et plus de 15% d’entre eux ont déjà réalisé un achat sur un site marchand depuis leur mobile. Une tendance qui se confirme d’années en années, avec des chiffres toujours plus importants. D’ailleurs, on voit de plus en s’étendre la notion de « Mobile first », avec des stratégies marketing et commerciale qui donnent la primeur au mobile, pour la consultation et pour l’acte d’achat. Pour allez plus loin, certaines entreprises, notamment des e-commercants, développent même des applications mobiles pour optimiser encore plus l’expérience utilisateur.

Dans quelques semaines, Google à l’intention de lancer son index Mobile First. La principale différence avec le fonctionnement actuel, c’est que les contenus des pages mobiles seront désormais utilisés pour analyser et procéder à la classification des sites, et non plus les textes présents dans les pages « desktop ». Le moteur de recherche explorera donc en priorité le contenu affiché sur les terminaux mobiles pour évaluer la pertinence de votre site par rapport aux mots-clés.

Si vous ne deviez retenir qu’une chose de ce que nous venons d’évoquer, c’est que l’avenir de la recherche sur le web passera essentiellement par le mobile et par le vocal. Une tendance qui ne pourra que se confirmer grâce aux évolutions technologiques des terminaux mobiles, et aux habitudes d’utilisation et de consommation qui se répandent….